Contact : Webmaster

L'église d'Asnois:


Elle appartenait, en 1096, à la très influente abbaye de Charroux.
De cette église du XI ème siècle, il ne reste presque plus rien, si ce n'est le clocher octogonal, daté lui du XII ème. L'église actuelle a certainement été reconstruite au XVI ème siècle.
L'architecture en est très simple : un toit plat couvert de tuiles, des murs épais soutenus par de solides contreforts.
La voûte de la nef latérale est ornée d'une rosace et d'un écusson aux armes de France.

De nombreuses églises romanes sont à voir dans les environs....
Celle de Civray (12km) l'Eglise St Nicolas est superbe !!



Le pont :

Le problème de la commune a longtemps été son partage inégal (deux tiers - un tiers) de part et d'autre de la Charente. Et même si, entre les deux guerres, les habitants utilisaient la barque, la Charente n'était pas sans risque, en en période de crue ou même de grandes eaux, la communication devenait difficile.
Il existait également 8 gués : le gué de Maureville, de la Vergne, de Beauregard, les deux gués du Pont brûlé, le gué de la Roche, de Lasnière et le gué de la Perrade. Ces gués n'étaient cependant praticables que quelques mois par an. La construction d'un pont devenait donc indispensable. Mais au XIXème siècle, Asnois ne disposait toujours pas de pont. Cependant, malgré un coût important et de nombreuses demande au Conseil Général et au Conseil d'arrondissement de Civray, la construction du pont d'Asnois commence en été 1870. Il sera terminé un an plus tard. En 1988 des travaux d'élargissement ont lieu, pour faciliter la circulation.

Le Four à chaux de Peuroux :



C'est un four à chaux construit fin 1935 sur le lieux même de la production de calcaire. La pierre était en effet prise dans la carrière située derrière le four (attention le chemin est glissant), tandis que le charbon nécessaire à la combustion est issu du port de La Rochelle, où il avait été acheminé depuis l'Angleterre. Arrivé en gare de Charroux, le charbon était transporté, par tombereaux entiers, tirés par des chevaux, par un certain M. Touzin.
La chauffe, comme son nom l'indique, consistait en la combustion d'une alternance de couche de calcaire et de charbon, disposé jusqu'en haut de la cheminée. Ce procédé prenait 2 semaines entières, l'une consacrée à la combustion, l'autre à refroidir ("mourir"). On obtient alors de la chaux vive, qui s'effrite, dangereuse pour les yeux et la peau (brûlures). Refroidie, la chaux est épandue en petits tas dans les champs, afin de la fertiliser, à moins qu'on serve pour blanchir les murs (chaux morte).

Four à Pain de Vieille Métive :(C3)


Cet ancien four à pain, récemment rénové, est en excellent état. Il est construit en briques refractaires. Un lucarne pratiquée à droite dans le mur permettaient de surveiller les allées et venues des cuiseurs de pain. Il servait autrefois à tout le village de Vieille-Métive.

Le terrain de loisirs :

La commune d'Asnois a aménagé, au bord de la Charente, au niveau du barrage, un espace de loisirs. Planté de marronniers à l'ombre desquels on peut pique-niquer. Des sanitaires, ainsi qu'une sortie d'eau sont disponibles. Les enfants pourront s'amuser avec des jeux installés à cet effet. Depuis cette année, le terrain accueille également un barbecue maçonné 4 feux .

Attention, la baignade y est interdite, ainsi que le camping (terrain innondable).

Le cimetière :


Il est situé en face de l'église certainement sur les vestiges d'une villa gallo-romaine comme en témoigne le terrain, riche de fragments de poteries, de tuiles, et des repérages en avion.
De plus lors des travaux d'adduction d'eau, des vestiges d'un cimetière Mérovingien ont été mis à jour (pierres tombales dressées).
Enfin, le fait d'avoir retrouvé un crâne lors de l'aménagement de la cure atteste que le cimetière devait autrefois s'étaler tout autour de l'église, comme cela se faisait.

L'Eolienne :(D5)


Construite entre 1900 et 1914 par Bollé, constructeur automobile, l'éolienne à fonctionné jusqu'en 1940. L'eau est puisée à 39 mètres de profondeur exactement. Elle a été remise en marche en 1940 par les Allemands. On y a installé une pompe Mangin à faible débit. L'éolienne a quand même usé deux moteurs électriques.

     
MAIRIE D'ASNOIS OUVERTURE DE : 13h30-17h15 (sauf les mercredis)- Tél/fax : 05.49.87.51.43
Châteaux-Eglises-Fontaines- Moulin -Chemins de randonnées-Le cimetière-L'éolienne